Rechercher LIENS CONTACT ACCUEIL

Le Temps et Publicitas redéfinissent leur partenariat dès le 1er janvier 2014

23 août 2013

Le Temps assurera directement sa commercialisation publicitaire et le traitement du marché Annonceurs à partir de l’année prochaine. Le Temps Media, régie exclusive et jusqu’ici succursale de Publicitas, sera intégrée au sein du Temps SA. La collaboration avec Publicitas - partenaire historique de l’éditeur - se poursuit selon de nouvelles modalités.

Communiqué de presse

Les trois taux de TVA ont de beaux jours devant eux

La Commission de l’économie du National rejette les modèles de TVA à deux taux et ne repêche pas le taux unique

Lire article du Temps

L’EPFL ET LE TEMPS COLLABORENT POUR LA CRÉATION D’UNE IMPORTANTE BASE DE DONNÉES HISTORIQUES

Le laboratoire d’humanités digitales de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne s’associe avec Le Temps pour la mise en place d’un moteur de recherche permettant d’explorer d’une nouvelle manière les informations contenues dans les archives du Journal de Genève, de la Gazette de Lausanne et du Nouveau Quotidien. Ensemble, ils commencent l’indexation sémantique de 4 millions d’articles de presse

Communiqué de presse

Tendances mondiales de la presse : l’audience des journaux est en hausse, mais les revenus numériques tardent à suivre

3 septembre 2012

De plus en plus de gens lisent les journaux grâce aux nombreux supports disponibles à l’heure actuelle, mais les éditeurs n’ont pas encore trouvé comment profiter de cette hausse du lectorat pour faire progresser les revenus issus des plates-formes numériques, a indiqué l’Association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d’information (WAN-IFRA) lundi au cours de la présentation de son rapport annuel sur les Tendances mondiales de la presse.

Selon les données, plus de la moitié de la population mondiale adulte lit un journal : plus de 2,5 milliards en version papier et plus de 600 millions en version numérique. Cela représente plus de lecteurs et d’internautes que le nombre total d’internautes dans le monde.

« Il est difficile de dénier ces faits : les journaux sont omniprésents, ils font partie du tissu social. Notre industrie est bien plus puissante que beaucoup ne se l’imaginent », souligne Larry Kilman, directeur adjoint de la WAN-IFRA, qui a présenté ces chiffres lundi lors du Congrès mondial des journaux et du World Editors Forum, les rencontres annuelles de la presse mondiale.

« En parallèle, les journaux évoluent et doivent évoluer s’ils veulent continuer à remplir leur rôle traditionnel de ‘chien de garde’ de la société et de fournisseur d’informations crédibles, dont les citoyens ont besoin pour prendre leurs décisions en toute connaissance de cause. Le problème n’est pas un problème d’audience. L’audience est là. Le problème consiste principalement à trouver des modèles économiques rentables adaptés à l’ère numérique. »

La diffusion des journaux imprimés continue d’augmenter fortement en Asie et au Moyen-Orient, compensant le déclin de la diffusion imprimée en Europe, Amérique du Nord et Amérique latine. La diffusion mondiale a enregistré une hausse de 3,5 % entre 2010 et 2011, selon le rapport sur les Tendances mondiales de la presse.

En même temps, les revenus publicitaires des journaux sont en recul, car la perte des revenus issus des produits imprimés n’est pas encore compensée par les revenus publicitaires issus des produits numériques. Selon l’étude, ce déclin est en relation directe avec la propension moindre à la lecture des actualités sur les supports numériques – les consommateurs d’actualités numériques passent moins de temps et lisent moins de pages sur les plates-formes numériques que sur papier. Cette propension moindre se reflète sur la part des recettes numériques engrangées par les journaux.

Les journaux de nombreux pays s’efforcent de contrer ce problème en cherchant comment augmenter la consommation en ligne. « C’est là que les éditeurs peuvent jeter les bases stratégiques pour augmenter les revenus issus du numérique – trouver le moyen d’intensifier l’expérience de l’internaute constitue la pierre angulaire aboutissant à une hausse des revenus », indique Larry Kilman.

L’étude sur les Tendances mondiales de la presse de la WAN-IFRA est l’étude la plus poussée dans ce domaine. Elle contient les données de diffusion de plus de 150 pays ainsi que les revenus publicitaires de plus de 90 pays, ce qui représente plus de 90 % du chiffre d’affaires mondial de notre industrie.

La WAN-IFRA, qui publie chaque année les résultats de cette étude sur les Tendances mondiales de la presse depuis 1989, a marqué le début d’une nouvelle ère lundi en lançant une base de données dédiée aux tendances mondiales de la presse. Cette base de données remplace le recueil de statistiques qui vous est familier. Elle comprend les données que vous trouviez dans le rapport imprimé, auxquelles s’ajoutent d’autres données reflétant l’importance croissante du numérique. Elle permet également de générer un rapport personnalisé et de l’imprimer. Pour plus de détails, consultez http://www.wan-ifra.org/wpt

Les résultats de l’étude 2012 sont les suivants :

Audience

- Plus de 2,5 milliards de personnes lisent un journal en version papier et plus de 600 millions en version numérique. Parmi ces lecteurs en ligne, 500 millions lisent aussi bien la version papier que numérique et 100 millions uniquement la version numérique.

- Plus de 40 % de l’audience numérique mondiale lit un journal en ligne. Ce chiffre est en hausse par rapport à l’année précédente où il était de 34 %. Les journaux attirent un grand nombre d’internautes sur leurs sites, mais les problèmes majeurs qui restent à résoudre sont la fréquence et l’intensité des visites. Alors que 7 internautes sur 10 aux États-Unis consultent les sites Web de journaux, seuls 17 % s’y rendent quotidiennement.

- La diffusion mondiale des journaux payants a augmenté de 1,1 % en 2011 par rapport à 2010 et se monte à 512 millions d’exemplaires.

- Le nombre de lecteurs de journaux au niveau mondial a augmenté de 4,2 % depuis 2007.

- Les gratuits restent un facteur important sur beaucoup de marchés malgré un certain recul. Leur distribution totale en 2011 a été de 36 millions d’exemplaires. Les gratuits sont très prisés des jeunes, génèrent un nombre de lecteurs par exemplaire équivalent à celui des journaux payants et enregistrent des revenus publicitaires similaires.

- L’Asie représente aujourd’hui un tiers de la diffusion mondiale. Sa diffusion totale a augmenté de 16 % ces cinq dernières années, alors que celles de l’Europe de l’Ouest et de l’Amérique du Nord ont chuté de 17 % au cours de la même période.

- La diffusion des journaux a augmenté de 3,5 % en Asie par rapport à l’année dernière et de 4,8 % au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Elle a chuté de 3,4 % en Europe, de 3,3 % en Amérique latine et de 4,3 % en Amérique du Nord. La diffusion en Australasie est restée stable.

- les pays scandinaves et alpins continuent d’enregistrer le plus grand taux de lecteurs de journaux par rapport à leur population. Quant à la Corée du Sud et Hong Kong, ils se retrouvent maintenant parmi les 10 premiers pays du classement. Les pays comptant le plus fort lectorat sont également les pays enregistrant le plus grand taux de pénétration de la large bande.

Revenus

- Les produits imprimés représentent la source principale des revenus engrangés par les entreprises de presse et la vente seule compte pour presque la moitié du total des revenus. La presse est une industrie totalisant un chiffre d’affaires de 200 milliards de dollars par an.

- Les revenus publicitaires des journaux se sont montés au total à 76 milliards de dollars en 2011 – 20 % de l’ensemble du marché publicitaire – une baisse par rapport à 2007 où ils étaient de 128 milliards de dollars. 72 % de la baisse du total des revenus publicitaires dans le monde sont à imputer à l’Amérique du Nord. La baisse des revenus publicitaires des journaux d’Europe de l’Ouest s’est atténuée ces dernières années.

- Le marché publicitaire numérique mondial continue de croître. De 2007 à 2011, il est passé de 42 milliards à 76 milliards de dollars. En 2011, seuls 2,2 % du total des recettes publicitaires de journaux provenaient des plates-formes numériques.

- Les parts du marché publicitaire diffèrent grandement d’une région à l’autre. La télévision domine en Amérique latine et en Europe de l’Est, mais au Moyen-Orient et en Europe de l’Ouest, c’est la presse qui est en position de force.

- La publicité liée aux moteurs de recherche compte pour 58 % de la publicité numérique et 13 % de toutes les dépenses publicitaires.

Nouvelles plates-formes

- Moins de trois ans après le lancement de l’i-Pad, les tablettes et lecteurs électroniques s’avèrent être des plates-formes prometteuses pour la consommation d’informations. Six utilisateurs de tablettes sur dix se servent de leur tablette pour obtenir les informations qu’ils retiraient auparavant d’un journal ou d’un magazine.

- Plus de la moitié des utilisateurs de tablettes affirment qu’ils lisent quotidiennement les infos sur leurs tablettes et 30 % indiquent qu’ils passent plus de temps à lire les infos depuis l’achat de leur tablette. La majorité préfère les tablettes aux ordinateurs traditionnels, aux publications imprimées ou à la télévision.

Base de données des tendances mondiales dans la presse
Ceux qui, jusqu’ici, utilisaient la version imprimée se familiariseront rapidement avec la nouvelle base de données des Tendances mondiales de la presse. En effet, elle contient toutes les données qui se trouvaient dans le rapport imprimé : des informations et des tendances présentées sous deux formes – pays par pays et récapitulatives – et concernant entre autres la diffusion, le lectorat, les recettes publicitaires et l’édition numérique.

Tout comme la publication imprimée, la base de données comprend des rapports sur différents pays et des tableaux récapitulatifs, mais permet aussi aux utilisateurs de créer des rapports personnalisés. En effet, ils peuvent choisir des critères dans une longue liste – par exemple, une comparaison des revenus de la diffusion et des recettes publicitaires dans différents pays sélectionnés – et obtenir ainsi des rapports répondant à leurs besoins spécifiques. Ces derniers peuvent être téléchargés en Excel et utilisés ensuite pour effectuer une étude approfondie, faire une analyse comparative et dégager des tendances historiques.

Les membres de la WAN-IFRA continueront à recevoir gratuitement un résumé analytique des tendances mondiales de la presse qui contiendra les statistiques les plus souvent consultées.

Pour ceux qui souhaitent accéder à des données supplémentaires, la WAN-IFRA propose à ses membres et aux non-membres un accès individuel pour un an et un accès IP qui permet à plusieurs personnes au sein d’une entreprise, d’une université ou d’une bibliothèque de consulter la base de données. Des renseignements complets sont disponibles sur le site : http://www.wan-ifra.org/wpt

Actuellement, la base de données contient les données de 76 pays collectées entre 2006 et 2010. La liste de pays s’allonge régulièrement.

Les Tendances mondiales de la presse vous montrent entre autres combien de journaux sont publiés à travers le monde, quel quotidien a la plus forte diffusion dans le monde et quel pays compte le plus grand nombre de titres se classant parmi les 100 quotidiens les plus diffusés.

Cette base de données peut vous indiquer les 20 premiers gratuits du monde, le nombre de titres et leur diffusion par pays ou comparativement aux autres pays, les tendances en matière de taux de pénétration, de lectorat et de consommation des médias, l’évolution de l’édition et de l’audience en ligne, les principaux annonceurs de presse et les principales catégories de publicité, les prix de vente, les dépenses et recettes publicitaires ainsi que la part de marché des journaux ou des autres médias et plus encore.

Les chercheurs peuvent utiliser les Tendances mondiales de la presse pour analyser l’évolution de la consommation des médias sur différents marchés et déterminer les tendances dans les domaines suivants : développement économique, diffusion des journaux et nombre de titres, chiffre d’affaires des journaux ainsi qu’Internet et diffusion mobile.

La WAN-IFRA, basée à Paris en France et à Darmstadt en Allemagne, avec des filiales à Singapour, en Inde, Espagne, France et Suède, est l’Association Mondiale des Journaux et des Éditeurs de Médias d’Information. Elle représente plus de 18 000 publications, 15 000 sites Web et plus de 3 000 sociétés dans plus de 120 pays. Sa principale mission est de défendre et de promouvoir la liberté de la presse, un journalisme de qualité et l’intégrité éditoriale ainsi que de favoriser l’essor des entreprises.

Pour en savoir plus sur la WAN-IFRA, veuillez consulter le site http://www.wan-ifra.org ou lire le magazine de la WAN-IFRA à l’adresse http://www.ifra.net/microsites/wan-...

Autres articles : 0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25